Quand tu chantes, quand tu chantes...

Accueil > Pièces > 2019 > Quand tu chantes, quand tu chantes...

<i>Quand tu chantes, quand tu chantes...</i>

Sculpture cinétique.
Acier peint, vingt brumisateurs, moteur.
215 x 36 x 34 cm.



Cette pièce est pour moi l’occasion de fournir un regard sur un rapport qu’entretient l’Homme avec l’animalité de son corps. En effet, les désodorisants pour toilettes sont des objets témoignant d’une pratique de dissimulation de notre animalité. Au nombre de vingt, ils démontrent une sorte de besoin maladif et grandissant de toujours plus de pureté. Ainsi, cette pièce cherche à pousser ce principe pour que les odeurs créées exacerbent l’odorat et que l’atmosphère devienne irrespirable.
Dans cette pièce, les brumisations sont également une métaphore des particules fines polluantes, que l’on rejette dans l’atmosphère.
En outre, c’est également une pièce qui, pour moi, incorpore une idée de critique muséale. En effet, ce travail, serait un véritable enfer olfactif, hygrométrique et de conservation, pour les administrations muséales.